Les macarons, ces petits délices qui ont un succès fou depuis ces dernières années. J’ai parcouru des blogs, vu de très belles réalisations. J’ai mis beaucoup de temps à me lancer, parce que oui il faut le dire c’est très technique et parfois les commentaires peuvent faire peur.

 

Il y a 2 façons de réaliser les coques des macarons : meringue française ou meringue italienne. Après plusieurs échecs (à peu près 8 quand même) avec la meringue française, je me suis lancée dans la meringue italienne. Certes, c’est un peu plus long (et encore !) mais pour moi cette recette a toujours été un succès ! Si je peux vous donner un seul conseil c’est d’essayer et de persister.

 

macaron_pistache

Ingrédients (Pour environ 60 coques, soit 30 macarons) :

– 150 gr de poudre d’amande
– 150 gr de sucre glace
– 150 gr d’eau
– 50 gr de sucre semoule
– 50 gr de blanc d’oeuf + 50 gr de blanc d’oeuf avec colorant

Préparation

Cuisson 12 à 15 minutes à 150°C

 

Dans un saladier, tamiser la poudre d’amande et le sucre glace à l’aide d’un tamis. Cette étape est très importante pour avoir des coques lisses.

 

Monter les 50 gr de blanc d’oeuf (sans colorant) en neige assez ferme à l’aide d’un batteur.

 

Dans une casserole, faire chauffer l’eau et le sucre semoule, le sirop doit atteindre 118°C.

 

Verser le sirop à 118°C sur les blancs en neige monter fermement sans arrêter le batteur (il faut juste baisser un peu la vitesse pour éviter les projections sur le bol du batteur). Et continuer de fouetter.

 

Lorsque la meringue est tiède arrêter le batteur. La meringue doit former ce qu’on appelle un « bec d’oiseau » (je n’ai malheureusement pas de photo de ce fameux bec d’oiseau, j’en ferais à l’occasion).

 

Verser le « tant pour tant » (c’est à dire les 150 gr de poudre d’amande et les 150 gr de sucre glace, préalablement tamiser) et les 50 gr de blanc d’oeuf avec le colorant sur la meringue.

 

A l’aide de la feuille de votre robot OU à l’aide d’une maryse, macaronner 1 à 2 minutes (2 minutes c’est surtout pour ceux qui le font à la main, au robot c’est plutôt entre 30 secondes et 1 minute). La préparation doit former un ruban, être lisse et brillante. (Il ne faut pas trop macaronner sinon votre pâte sera trop liquide)

 

Mettre la préparation dans une poche à douille munie d’une douille 8 à 10 mm.
Coucher vos coques sur un papier sulfurisé, ou si vous êtes équipés d’un tapis de cuisson SILPAT.
J’utilise une plaque à pâtisserie perforée et un tapis SILPAT. (Un vrai tapis SILPAT, attention aux feuilles en silicone, vos macarons ne seront pas réussis.)

 

Enfourner dans un four à chaleur tournante pendant 12 à 15 minutes à 150°C. (Si le four est trop chaud vos macarons vont alors craquelés)

 

Les coques sont cuites quand le dessus est dur et le dessous légèrement tremblotant. Laisser refroidir les coques avant de les décoller.

 

Vous pouvez à présent garnir vos coques. Laisser 24h à 48h au frigo dans une boîte hermétique avant de déguster. (Je sais c’est long mais c’est bien meilleur. La ganache aura humidifier alors les macarons, ils deviendront alors fondants.)

 

Petits conseils : Peut -être que votre premier essai ne sera pas concluant mais il faut vraiment persister, tester… La cuisson dépend des fours, certains d’entre vous devront baisser la température, ou laisser cuire plus longtemps. C’est à vous de juger. J’ai fais beaucoup de tests avant d’arriver à ce résultat, alors ne vous découragez pas ! La technique viendra avec les essais. Je vous mets ci-dessous différents blogs qui recensent le « Pourquoi je ne réussis pas mes macarons ». N’hésitez pas à me poser des questions !

– http://blog.lalettregourmande.com/2013/01/macarons-rates-mais-pourquoi

http://cuisine-addict.com/article-macarons-rates-pourquoi-100087232.html

 

 

 

Share Button

5 Comments on Macarons – Recette des coques

2Pingbacks & Trackbacks on Macarons – Recette des coques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *